Militaires : vous souhaitez vous reconvertir ?

19 600. C’est le nombre de militaires, civils et conjoints accompagnés par L’Agence de la reconversion de la Défense, la structure Défense Mobilité. Qu’elle soit souhaitée ou impérieuse, la reconversion constitue une étape charnière dans la vie de chaque acteur du milieu de la Sécurité et de la Défense.

Pourtant, elle suscite beaucoup de questions et d’a priori quant à sa gestion.

Le Groupe AGPM fait le point sur la reconversion en 3 étapes clés et revient sur l’expérience de Nicolas, ancien chef de groupe en unité Gendarmerie.

1ère étape : Comment préparer au mieux votre reconversion ? 

Les pré-requis pour ma demande 

Vous êtes éligible à une reconversion à compter de 4 ans d’ancienneté dans les rangs. Si vous souhaitez vous reconvertir avant ces 4 ans, votre dossier doit être étudié par votre cellule Défense Mobilité.

La mise en place du projet

La reconversion professionnelle doit être mûrement réfléchie et établie avec la structure Défense Mobilité. Un bilan personnel et professionnel est établi durant lequel vous êtes accompagné(e) dans la définition de votre projet. En effet, comme le stipule Nicolas, aujourd’hui Délégué Hérault au sein de l’AGPM, le changement peut être “brutal” et “ponctué d’inquiétudes”.

La demande de congé

Il faut ensuite préparer la fin de votre engagement en prenant ce que l’on appelle un congé de reconversion. Ce congé peut être d’une durée maximale de 120 jours ouvrés, à prendre en une ou plusieurs fois. Il est sous réserve de l’acceptation par votre armée, qui peut solliciter un délai avant sa prise de décision.

Les formations 

Durant votre congé et si votre projet professionnel en civil requiert des compétences similaires à votre parcours militaire, vous bénéficierez d’un accompagnement de retour à l’emploi. Dans le cas contraire, le CMPF (Centre Militaire de Formation Professionnelle) propose des formations délivrant des titres professionnels ou des qualifications pouvant être indispensables ou utiles pour votre reconversion.. Vous pouvez les contacter directement au n°vert suivant : 0 800 645 085.

Les postes à ma portée 

Les secteurs qui sont les plus plébiscités par les militaires pour leur reconversion sont la sécurité et la surveillance, le transport, la logistique, l’hôtellerie et l’entreprenariat. Ce choix est libre à vous, vous êtes seul(e) maître de votre parcours. Le plus opportun étant quand même si le poste convoité correspond aux résultats de votre bilan personnel et professionnel.

 

2ème étape : Comment être bien orienté(e) durant votre reconversion ? 

Les institutions à contacter

  • Défense Mobilité est le service ministériel de transition professionnelle pour les militaires.

Contacts : n°vert > 0 800 64 50 85

https://www.defense-mobilite.fr/nous-contacter

!! Contactez un conseiller Défense Mobilité minimum 18 à 24 mois avant votre départ souhaité de l’institution

  • Civimil est un cabinet privé lancé par un ancien sous-officier qui vise à créer le lien entre les militaires en reconversion et les recruteurs civils.

Contacts : 04 75 57 17 16

https://civimil.fr/contact/

  • ARM Reconversion est un groupe privé créé par deux commandos dans l’Armée de l’Air.

Contact : contact@arm-reconversion.fr

  • Mission Reconversion est une initiative privée de militaires en reconversion et propose des annonces de postes et des conseils. Elle n’est soumise à aucune appartenance syndicale.

Contact : https://www.missionreconversion.fr/

Cette liste est non exhaustive des acteurs du secteur de l’accompagnement des militaires en reconversion. 

3ème étape : Comment évoluer et s’épanouir dans un secteur riche de mes valeurs ?

Votre bilan personnel et professionnel vous aura sûrement permis d’identifier le secteur d’activités le plus adapté à votre caractère, à vos compétences et à vos ambitions. N’ayez donc aucune crainte, votre évolution et votre épanouissement seront au rendez-vous. Pour Nicolas, qui avait “une volonté de changement et une forte envie de travailler dans un domaine relationnel et de conseil client”, la reconversion est aujourd’hui 100% réussie. “L’accompagnement du groupe AGPM, de la part des différents formateurs et des camarades du terrain, eux aussi anciens militaires, permet d’être rassuré dans ce changement. Le groupe AGPM ouvre des possibilités aux anciens militaires et leur permet un changement vers la vie civile.”

N’ayez donc pas peur de vous lancer ! Si votre projet est motivé et correspond à vos valeurs et à vos ambitions, vous ne pourrez que vous intégrer efficacement, évoluer et vous épanouir !

Le Groupe AGPM recrute les militaires en reconversion

De multiples postes sont à pourvoir au sein du Groupe et vous assurent une reconversion en douceur dans un milieu fort de ses valeurs militaires.

Suivez ce lien pour prendre connaissance des offres à pourvoir.

Quelques conseils de Nicolas pour ceux qui souhaitent se reconvertir

• Être sûr de soi : la démarche est irréversible

• Se donner les moyens et croire en soi

• S’investir pleinement dans l’apprentissage de son nouveau métier

• Être à l’écoute

• Intégrer sa famille à ce changement

• Ne pas faire ce choix sur le coup de l’émotion

TEMOIGNAGE  : Nicolas Bouyssi, Délégué commercial Hérault depuis octobre 2018

  • Quel était votre poste avant d’entamer votre reconversion ? Qu’est-ce qui a déclenché votre demande ?

J’étais chef de groupe en unité Gendarmerie. Une volonté de changement et une forte envie de travailler dans un domaine de relation et du conseil client.

  • Quelles ont été les principales étapes de ce départ ?

Le départ s’est fait très rapidement. Suite aux différents entretiens réalisés à l’AGPM, j’ai intégré la formation initiale 2 mois après l’acceptation de ma candidature.

  • Comment avez-vous vécu ce retour à la vie civile ?

Le retour à la vie civile a été ponctué de différents moments joyeux mais également d’inquiétudes. Par contre, je n’ai jamais regretté mon choix et je ferai de nouveau cette démarche. Lorsque j’ai pris une décision je ne regarde pas derrière et je me donne les moyens d’atteindre mes objectifs.

  • Si vous en avez eu, quelles ont été les difficultés rencontrées durant votre reconversion ? Et vos victoires ?

N’étant pas passé par une reconversion traditionnelle, le changement a été brutal. J’évoluais dans un milieu où le groupe était au centre de tout et les missions étaient réalisées exclusivement en équipe. Les premiers temps ont été particuliers, se retrouver seul dans la voiture, réussir ses premiers rendez-vous en autonomie….

Les premières réussites lors d’entretiens sont vécues comme des victoires et permettent de prendre confiance en soi. Les encouragements de mes pairs ont été également une source de confiance.

  • Quels sont vos conseils pour valoriser vos compétences en entretien civil ?

Le meilleur moyen de valoriser ses compétences en entretien civil est avant tout d’être soi-même. Également, ne pas hésiter à bien préparer l’entretien et bien se renseigner sur le poste, poser des questions. Enfin, savoir donner ses motivations mais également mettre en avant ses compétences en relation avec le poste.

  • Quelles sont, selon vous, les qualités à avoir pour une reconversion du monde militaire vers le civil bien gérée ?

• Avoir une réelle volonté de changement

• Bien comprendre que la gestion des personnes et du travail seront totalement différentes

• Bien être à l’écoute des conseils

• Savoir se remettre en question

• Bien préparer sa famille et avoir leur soutien pour pleinement réussir sa reconversion

• Se fixer différents objectifs à atteindre, une étape après l’autre

• Etre rigoureux dans son travail

  • Comment caractérisez-vous l’accompagnement que vous avez eu, que ce soit de la part de la cellule Défense Mobilité ou d’une institution privée et spécialisée ? Quel est votre avis sur l’accompagnement du Groupe AGPM ?

Je n’ai pas eu d’accompagnement du monde militaire mais l’accompagnement du groupe AGPM, de la part des différents formateurs et des camarades du terrain, eux aussi anciens militaires, permet d’être rassuré dans ce changement. Le groupe AGPM ouvre des possibilités aux anciens militaires et leur permet un changement vers la vie civile, mais l’accompagnement pourrait être encore plus développé.